TÉLÉCHARGER LA LANGUE TIFINAGH


Lire et ecrire en TIFINAGH, Logiciel gratuit conçu pour Windows, Compatible avec Kabyle gratuit avec plus mots, Traduction en plusieurs langues. 28 حزيران (يونيو) telecharger clavier amazigh (Latin +tifinagh) pour pc & mobile Gratuit pour toutes les langues Latin. Clavier en ligne pour écrire les lettres de l'alphabet néo-tifinagh du berbère ( tamazight) Télécharger la police Tifinaghe-Ircam Unicode langue berbère.

Nom: LA LANGUE TIFINAGH
Format:Fichier D’archive
Version:Nouvelle
Licence:Libre (*Pour usage personnel)
Système d’exploitation: MacOS. Android. iOS. Windows XP/7/10.
Taille:63.55 MB

TÉLÉCHARGER LA LANGUE TIFINAGH

Azul fellek, Je suis actuellement moi aussi en train de chercher une solution. En fait il semble que la police Tifinagh IRCAM ne soit pas une véritable police Unicode mais plutôt une police avec page de code spécifique. Ceci démontre que cette police implémente une page de code, et non pas un interval Unicode. L'autre partie de la solution proposée dans le précédent lien, d'installé le programme Tifino, ne me convient pas, car elle n'est pas techniquement claire : elle écrase une autre langue pour la remplacer par le Tifinagh. En fait, j'ai rechercher dans les options régionales et linguistique, mais je n'y trouve aucune trace du Tifinagh. Je crains que les concepteurs d'application ne pensent pas à implémenter le support de cette langue. Ça devient vraiment n'importe quoi sur ce forum, on ne peut même plus y insérer un lien correctement avec un titre.

Le , la présidence algérienne dévoile un projet de réforme constitutionnelle faisant entre autres du tamazight une langue officielle et nationale [31]. Mentionnons aussi la présence de nombreuses communautés chaouis dans la wilaya de Annaba et de Constantine.

Le kabyle taqbaylit avec 5 à 6 millions de locuteurs. Le kabyle est le deuxième parler berbère le plus utilisé après le chleuh en Afrique du nord.

Il est parlé dans les wilayas de Béjaïa , de Tizi-Ouzou et partiellement dans les wilayas de Bouira , de Boumerdès et d'Alger wilaya comptant le plus grand nombre de personnes d'origine kabyle: plus de deux millions. Il existe également un certain nombre de personnes d'origine kabyles et de communes kabyles relevant du nord des wilayas de Sétif et Bordj-Bou-Arreridj et Médéa. Enfin, il faut prendre en compte un nombre important de Kabyles habitant d'autres grandes villes algériennes comme Alger, Blida , Médéa ou Oran ainsi que parmi la diaspora algérienne en France et au Canada.

Le tamazight de l'Atlas blidéen ou Tamazight de l'Atlas blidéen parlé dans le massif du même nom [33] qui s'étend sur la Mitidja. Le tasahlite bien que généralement vu comme un dialecte du kabyle est une variante berbère distincte de la Kabylie orientale et dans le massif des Babors plus ou moins influencée par le kabyle de Kabylie et le chaoui selon la proximité géographique avec ces deux variantes. Le touareg c'est-à-dire les variantes tamasheq, tamahaq, tamajaq est parlé dans le sud de l' Algérie , parlé aussi dans le sud-ouest de la Libye , au Mali , au Niger et au nord du Burkina Faso le pays compte des effectifs touaregs plus modestes qui ne dépassent pas quelques dizaines de milliers de personnes.

Clavier amazigh en ligne - Langue berbère ou tamazight.

Il est parlé par les habitants sédentaires de ces espaces qui vivent de l'agriculture saharienne et du commerce des dattes. Le tagargrent est parlé dans la région de Ouargla et de N'Goussa ainsi que Touggourt et sa région Righa.. Teminine, Gouraya. Ilots berbérophones de l'ouest de l'Algérie.

Le Bettioui du Vieil Arzew parler d'origine rifaine , éteint. Le chelha des Achaacha région de Mostaganem , éteint.

L'officialisation de Tifinagh comme unique graphie pour noter l'amazighe au Maroc est certainement une décision de grande taille, ne serait ce que pour mettre un terme à une anarchie graphique qui n'a que trop duré et à une situation pour le moins paradoxale, qui envisageait l'éventualité d'écrire cette langue en utilisant trois graphies différentes.

Cette décision étant prise, il me semble inutile de revenir ici sur les conditions tendues qui l'ont marquée, ni aux pressions politiques et idéologiques qui l'ont accompagnée. Je souhaite cependant soulever quelques questions restées sans réponses, et qui sont relatives à la pertinence du choix de Tifinagh et l'intérêt que la langue amazighe peut tirer de cette graphie. Nul ne conteste l'insuffisance et le caractère archaïque d'un système graphique comme le notre : le Tifinagh.

Téléchargez nos logiciels !

Mais, malgré son archaïsme et son retard évident, il semble que sa valeur symbolique et le sentiment d'orgueil d'appartenir à une culture dont la langue fut écrite depuis des millénaires, dépasse toute autre considération. En effet, la graphie Tifinagh, vrai trésor ancestral, témoin d'une grande civilisation écrite depuis le néolithique, a demeuré pour autant sans usage fonctionnel depuis le premier siècle de notre ère.

Ressuscité aujourd'hui, le Tifinagh se retrouve, forcément, dans un monde qui a considérablement évolué en son absence. Ce trésor ancestral, millénaire, de grande valeur symbolique aurait certainement du mal à s'adapter à la civilisation du numérique et à la technologie informatique… Cette histoire n'a cependant rien à voir avec celle des célèbres " Ahlu El-Kahf " qui, ressuscités après un long sommeil, s'aperçoivent que leur monnaie ne pouvait plus rien acheter.

Avant de confronter le Tifinagh aux dures épreuves qu'exige l'écriture, la communication, la technologie et autres, je voudrais d'abord poser quelques questions simples: - Peut-on qualifier une graphie d'officielle quand la langue elle même ne l'est pas? Tifinagh et la standardisation Si le Tifinagh a réussi à mettre fin à une anarchie graphique, ce n'est cependant pas cette graphie qui va mettre un terme à l'anarchie dialectale. Sachant que Tifinagh est un alphabet phonétique, basée sur le principe affectant une lettre à chaque son particulier, et sachant que l'orthographe adoptée pour écrire l'amazighe est une transcription presque complètement phonétique, il est dans ce cas normal que chaque dialecte s'écrie différemment des autres.

Téléchargez nos EBooks Gratuits !

Car la transcription phonétique n'est qu'une notation fidèle de l'oral! Ainsi, il serait incertain de fixer dans le dictionnaire l'orthographe d'un vocable dont la phonétique est variable d'une région à une autre, sans généraliser l'accent d'un parler donné au reste des locuteurs.

Ce qui revient à imposer en écrit un parler régional sous un prétexte ou un autre. En effet, lequel des vocables suivant retiendrait-on dans notre dictionnaire standard : [adar], [atar], [aDar], [dar] ou [Da'] pied?

Sachant que chaque forme correspond à l'accent du parler maternel propre à une région linguistique donnée, lequel de ces vocables serait généralisé dans le livre scolaire?

Comment installer le CLAVIER AMAZIGH sur son PC?

Peut-on surmonter cet obstacle sans introduire d'autres lettres qui, chacune, rendrait le phonème variable d'un parler à un autre et qui s'écrirait partout de la même manière mais prononcée différemment selon les grandes régions? Les vocables cités plus haut peuvent éventuellement s'écrire : a dtar, tafuckt, aey, a zsuer… Il est évident qu'il n'y aura pas de langue standard sans intervenir sérieusement sur l'écrit, surtout en abandonnant la transcription phonétique et phonologique dialectale.

Il est illusoire de penser que la langue de l'école soit écrite exactement comme elle est parlée par nos grand-mères. Parallèlement, la crainte d'engendrer une langue amazighe artificielle n'est également qu'une illusion, car il ne s'agit pas de créer un espéranto ou restituer le proto-amazigh, mais d'écrire les parlers d'aujourd'hui selon une orthographe stable qui respecterait des règles grammaticales standard, la morphologie des mots et les spécificités phonétiques les plus pertinentes des grands parlers.

En classe d'orthographe, on apprendra qu'un vocable ne s'écrit toujours pas comme il se prononce, et qu'une lettre n'a toujours pas la même valeur phonétique.

Ce qui permet de distinguer et de stabiliser les mots dans le dictionnaire général et dans le livre scolaire selon des règles orthographiques qui estompent les accents régionaux… C'est l'orthographe et la grammaire qui sont censé être standards, la phonétique dialectale peut quant à elle varier. D'autre part, lorsqu'on sait qu'avec la transcription phonétique, le radical nominal ou verbal est souvent modifié, les verbes conjugués sont liés à toutes les unités grammaticales même les plus pertinentes, que les noms sont notés au gré de la contrainte phonétique et que les adverbes, prépositions…etc.

A moins d'y citer toutes les formes possibles de chaque vocable! S'il est incertain d'élaborer un simple outil pédagogique et didactique qu'est un dictionnaire fiable et pratique, comment sera-t-il possible d'espérer élaborer une banque de terminologie facile à exploiter? Comment sera-t-il possible d'élaborer des applications informatiques très utiles tel un vérificateur de grammaire, un correcteur d'orthographe ou un traducteur de textes?

Tifinagh sera-t-elle capable de relever le défit de standardiser la langue amazighe? Je suis persuadé qu'en absence d'une sérieuse réforme de l'orthographe et de la graphie, elle ne sera malheureusement capable que de transcrire phonétiquement les dialectes.

Tifinagh face à la technologie Il est incontestable que la graphie Tifinagh est en dehors de la révolution technologique. Ceci n'est certainement pas de sa faute, et elle n'est pas la seule.