TÉLÉCHARGER DISCOURS THOMAS SANKARA MP3


Thomas Sankara, nous parle de son Burkina, pays pauvre et enclavé, situé en chirurgie-esthetique-en-tunisie.info Discours du Capitaine Thomas Sankara lors d'une visite avec la population locale. . il faut nous permettre de télécharger ces documents (vidéo et audio) comme le. 4 oct. Ce discours est sans doute l'un des plus importants de Thomas Sankara. Il a été prononcé devant l'Assemblée générale de l'ONU. Alors que. On retrouve cet extrait du discours de Thomas Sankara lors du sommet d'Addis Abeba le 29 juillet dans le documentaire «Capitaine Thomas Sankara.

Nom: DISCOURS THOMAS SANKARA MP3
Format:Fichier D’archive (mp3)
Version:Dernière
Licence:Libre (*Pour usage personnel)
Système d’exploitation: MacOS. iOS. Windows XP/7/10. Android.
Taille:4.65 MB

TÉLÉCHARGER DISCOURS THOMAS SANKARA MP3

Taille: Le capitaine, clairvoyant, a aussi institué la coutume de planter un arbre à chaque grande occasion pour lutter contre la désertification. Il a commencé par prendre quelques mesures spectaculaires comme vendre les voitures de luxe des membres du gouvernement, et se déplaçait lui-même en Renault R5. Nous avons été colonisés par un pays, la France, qui nous a donné certaines habitudes. Mémoire Éducation — partage des savoirs Guerres sajkara Armements Résistances et solidarités internationales. Sankara a certes fait des erreurs. Il a mis en place une grande réforme agraire de redistribution des terres aux sankata, avec une élévation des prix et la suppression des impôts agricoles.

Le moment est venu où vous devez vous-mêmes développer vos économies à partir de ces biens et avec vos hommes.

Les commentaires sont fermés.

Nous sommes tous des hommes, sur la même terre. Certes, la France a des moyens limités. Mais, tout ce que vous avez dit du développement, M.

Moi, là-dessus, je suis comme lui. Ils ont eu de grands anciens qui ont fait les indépendances, il y a 30 ans. Le devoir change de forme.

Je respecte tout à fait ce qui se passe ici. Vous avez besoin de nous, eh bien! Vous nous le direz. Eh bien!

La voix Sankara

Ils ne demandent rien en échange. Il ne faut pas décider de ce que moi je dis, mais, pour le reste, vous pouvez décider. Vous nous avez donné beaucoup ce soir. Vous nous avez apporté votre musique, vos danses, votre gaieté, votre culture, votre présence, votre amitié. Quand vous parlez, les autres se taisent? Quand les autres parlent, vous vous taisez, vous?

Non, hein… Eh bien, moi je fais comme vous!

De quoi se plaindre? A vous de faire la synthèse. Vive la France!

Jeudi 15 octobre Il est 16 heures. Dans la cour, tous les gardes sont abattus. Aucun de ses gardes ni conseillers ne sera épargné. En tout, une quinzaine de personnes sont abattues. Les Burkinabés qui sont au bureau ou à la maison se précipitent vers les postes transistors. Sur Radio Burkina, les programmes sont suspendus.

On ne diffuse plus que de la musique militaire.

La confirmation ne tarde pas. La confusion est totale. Mais les observateurs, eux, ne sont pas surpris. Il faisait ainsi allusion à la forte amitié qui le liait à Compaoré. Au Burkina et partout sur le continent, tout le monde est sous le choc. La consternation est générale notamment au sein de la jeunesse africaine.

Le rêve placé dans ce jeune officier de 38 ans vient de se briser. Il encourage ses compatriotes à compter sur leurs propres forces.

Vidéos à découvrir

Un président à convictions Ses successeurs dresseront un bilan positif de ces quatre années de révolution. Thomas Sankara reprend à son compte les discours panafricanistes de Kwamé Nkrumah ou de Lumumba. Pour inciter la consommation locale, il imposait des tenues en cotonnade tissée à la place des costumes occidentaux.

Il a nommé plusieurs femmes dans son gouvernement. Il prend position pour le Front Polisario. Il soutient le Nicaragua sandiniste. Il critique le FMI et les institutions monétaires internationales. Une énorme popularité malgré des erreurs Sankara a certes fait des erreurs.

Téléchargez aussi: TÉLÉCHARGER FREERUNNER 3D

Il voulait imposer aux fonctionnaires de participer à des chantiers, et ça ne plaisait pas à tout le monde. Mais peut-on parler véritablement de révolution populaire?

Je reprends mon caddie de course carrouf noir, avec mon vieux parasol plié, et fonce dans le métro. Vous connaissez le journal Fakir?

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté

Enfin, un peu. Depuis longtemps.

Du coup, de la rue, dans mon costume cravate, je leur ai fait des grands signes pour les inviter à nous rejoindre, et du coup, tout le monde à fait de même. Mais bon, ça a changé leur regard un peu narquois, et du coup, certains on fait des V de victoire, et la foule de la manifestation à levé le poing et a applaudi.

Si ce monde ne veut pas de moi, finalement, ça me rassure, je ne veux pas de lui!